Lettre ouverte aux élus d'un habitant de Luzy

Un de nos adhérents, François de Barbentane, a adressé une lettre aux élus sur les liens sociaux mis à mal par ces projets éoliens.

 

Projet éolien Sud Morvan

 

LETTRE OUVERTE

à

Mesdames et Messieurs les élus du Sud Morvan

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs les élus,

 

Comme beaucoup d'habitants de nos communes du Sud Morvan, j'ai participé ce mercredi
18 mai 2016 à la réunion d'information organisée, à votre demande, par la société Global Wind Power, porteuse avec deux autres sociétés, du projet éolien du Sud Morvan.

 

Beaucoup de questions, d'inquiétudes, d'arguments ont été exposés durant cette réunion.

 

Ce que j'ai surtout vu et entendu, ce que je continue à voir et entendre, c'est :

 

- De la discorde, de profonds clivages

- De nombreuses familles se disputent, des frères et sœurs ne se parlent plus

- Des amitiés de 30, 40, 50 années se détériorent, voire disparaissent

- Des habitants opposés au projet d'éoliennes se taisent, par peur !!!

 

C'est terrifiant de constater un tel effet dévastateur.

C'est terrifiant de voir le lien entre les personnes se déliter.

 

Ce carnage est tellement choquant pour moi. Je ne peux me taire.

 

Notre région mérite mieux.

Notre région mérite des projets d'avenir FEDERATEURS du plus grand nombre.

 

A quoi ça sert d'avoir de l'argent, pour faire de belles salles, de beaux équipements

si les personnes ne se disent même plus bonjour ?

 

 

Mesdames et Messieurs les élus

 

Pour que cesse la zizanie                                         Pour la paix dans les familles

Pour la fin de la destruction des liens                    Pour permettre des réconciliations,

 

Je vous demande d'arrêter ce projet dévastateur de nos liens sociaux

 

Vous en avez le pouvoir

Vous en avez la responsabilité

 

 

 

 

François de Barbentane

Saint André, 58170 Luzy                                                                                                                                                      21/05/2016



Réagir


CAPTCHA