Nature et Paysages en Sud Morvan poursuit un triple objectif : 

  • La préservation et la mise en valeur des sites, du patrimoine paysager et du patrimoine bâti.

  • La protection du patrimoine naturel, faunistique et floristique, en particulier l'avifaune.

  • La promotion du tourisme et le soutien à l'attractivité du territoire

C'est pourquoi nous considérons que ces projets d'éoliennes géantes menacent la santé et le bien-être des habitants ainsi que les paysages, la faune et l'économie de notre région.

 

Les communes aujourd'hui visées par les promoteurs sont : Cressy-sur-Somme, Cuzy, Grury, Issy-L'évêque, Luzy, Marly-sous-Issy, Montmort, Saint-Seine, Savigny-Poil-Fol, Tazilly, Ternant.

 

L'opinion des candidats aux Législatives

Nature et Paysages en Sud Morvan, par la voix de son Vice-Président Bernard Grangé, a sollicité l’avis des candidats de la 2ème circonscription de la Nièvre et de la 3ème circonscription de la Saône-et-Loire.

Vous trouverez sur ci-joint la question posée et les réponses reçues.

Tous les candidats qui se sont prononcés sont hostiles ou réservés sur ces projets éoliens.

 

Plus de détails : cliquez ici


Global Wind Power ne peut plus acheminer ses 38 éoliennes en Sud-Morvan !

Sauvegarde du Sud Morvan, soutenu par Nature et Paysages en Sud Morvan, a contesté en Justice les délibérations des communes de Luzy, Tazilly, Savigny-Poil-Fol, Ternant, Saint-Seine et Cressy-sur-Somme au sujet des chemins d’accès aux éoliennes. Le Tribunal Administratif de Dijon a déclaré illégales les délibérations autorisant ces communes à accorder un bail emphytéotique (très longue durée)  à GWP sur les chemins ruraux pour qu’il puisse faire passer ces camions jours et nuit afin d’installer ou maintenir les éoliennes géantes.

C’est une victoire importante !

Plus d’informations sur le site de SSM.

Pour lire l'article du Jounal de Saône-et-Loire

Pour lire l'article du Journal du Centre

 


Un conseil municipal au service des habitants ?

Oui, cela existe, heureusement !

Le conseil municipal de Perrigny-les-Forges (71) a refusé à un promoteur éolien l'étude de faisabilité.

Il faut noter que les promoteurs demandent juste une étude de faisabilité, souvent accordée par la commune, car "cela n'engage à rien" et ensuite prétendent que la commune a donné son accord pour l'installation des éoliennes géantes.

Bien informé sur les conséquences d'un parc sur leur commune, néfastes pour la population et pour l'environnement, ce conseil municipal a pris la bonne décision.


La productivité des éoliennes est en baisse

Les éoliennes ne produisent de l'électricité que s'il y a du vent. Le lobby de l'éolien voudrait minimiser cette réalité.

Selon RTE, qui gère le réseau électrique, en 2016 : le facteur de charge éolien, en moyenne à 21,7%, est en légère diminution par rapport à 2015 (24,5%).

 

Cela veut dire que l'électricité produite par une éolienne pendant un an est 21,7% seulement de ce qu'elle produirait si elle fonctionnait tout le temps. Mais faute de vent, elle ne fonctionne pas tout le temps ...

Notons que ce chiffre de 21,7% est une moyenne nationale, en Bourgogne, région très peu ventée, il est inférieur.

 

Comment produire de l'électricité quand il  n'y a pas assez de vent ?

Le nucléaire n'est pas assez réactif, il faut donc utiliser des centrales à charbon ou à gaz qui produisent du CO2, responsable du réchauffement climatique. Le lobby de l'éolien veut faire croire que l'éolien est bon pour la planète, hélas ce n'est pas le cas.

 

 


Vague de froid et énergie éolienne

Lors de la récente vague de froid, la consommation d’électricité a atteint un pic le vendredi 20 janvier à 9h15 (source RTE : http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix); la consommation maximum était alors de 93830 MW.

Avec un parc installé de 12000 MW, on aurait pu espérer que l’éolien allait beaucoup contribuer à la production, hélas il n’a produit que 2728 MW , soit 2,9% de la consommation; cela aurait pu être pire, car quelques heures après, à 15h, la production éolienne était tombée à 946 MW, et le lendemain à 508 MW, faute de vent !

L’éolien  ne sert même pas quand on en a besoin…

 

Pour compenser la mise à l’arrêt provisoire de réacteurs nucléaires et le manque de vent pour les éoliennes, il a fallu mettre en route les centrales à charbon et à fioul qui ont produit 6800 MW ce vendredi 20 à 9h15. Ces centrales émettent des particules fines et des gaz à effet de serre. Voilà pourquoi on ne peut pas dire que remplacer le nucléaire par les éoliennes est excellent pour nous et pour la planète. L’énergie nucléaire serait remplacée par les éoliennes (un peu) et des centrales à gaz, charbon et fuel (beaucoup). Là est le vrai choix. Prenons garde aux mauvais arguments du lobby de l’éolien.



1 2 3   Page suivante