Nature et Paysages en Sud Morvan poursuit un triple objectif : 

  • La préservation et la mise en valeur des sites, du patrimoine paysager et du patrimoine bâti.

  • La protection du patrimoine naturel, faunistique et floristique, en particulier l'avifaune.

  • La promotion du tourisme et le soutien à l'attractivité du territoire

C'est pourquoi nous considérons que ces projets d'éoliennes géantes menacent la santé et le bien-être des habitants ainsi que les paysages, la faune et l'économie de notre région.

 

Les communes aujourd'hui visées par les promoteurs sont : Cressy-sur-Somme, Cuzy, Grury, Issy-L'évêque, Luzy, Marly-sous-Issy, Montmort, Saint-Seine, Savigny-Poil-Fol, Tazilly, Ternant.

 

La productivité des éoliennes est en baisse

Les éoliennes ne produisent de l'électricité que s'il y a du vent. Le lobby de l'éolien voudrait minimiser cette réalité.

Selon RTE, qui gère le réseau électrique, en 2016 : le facteur de charge éolien, en moyenne à 21,7%, est en légère diminution par rapport à 2015 (24,5%).

 

Cela veut dire que l'électricité produite par une éolienne pendant un an est 21,7% seulement de ce qu'elle produirait si elle fonctionnait tout le temps. Mais faute de vent, elle ne fonctionne pas tout le temps ...

Notons que ce chiffre de 21,7% est une moyenne nationale, en Bourgogne, région très peu ventée, il est inférieur.

 

Comment produire de l'électricité quand il  n'y a pas assez de vent ?

Le nucléaire n'est pas assez réactif, il faut donc utiliser des centrales à charbon ou à gaz qui produisent du CO2, responsable du réchauffement climatique. Le lobby de l'éolien veut faire croire que l'éolien est bon pour la planète, hélas ce n'est pas le cas.

 

 


Vague de froid et énergie éolienne

Lors de la récente vague de froid, la consommation d’électricité a atteint un pic le vendredi 20 janvier à 9h15 (source RTE : http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix); la consommation maximum était alors de 93830 MW.

Avec un parc installé de 12000 MW, on aurait pu espérer que l’éolien allait beaucoup contribuer à la production, hélas il n’a produit que 2728 MW , soit 2,9% de la consommation; cela aurait pu être pire, car quelques heures après, à 15h, la production éolienne était tombée à 946 MW, et le lendemain à 508 MW, faute de vent !

L’éolien  ne sert même pas quand on en a besoin…

 

Pour compenser la mise à l’arrêt provisoire de réacteurs nucléaires et le manque de vent pour les éoliennes, il a fallu mettre en route les centrales à charbon et à fioul qui ont produit 6800 MW ce vendredi 20 à 9h15. Ces centrales émettent des particules fines et des gaz à effet de serre. Voilà pourquoi on ne peut pas dire que remplacer le nucléaire par les éoliennes est excellent pour nous et pour la planète. L’énergie nucléaire serait remplacée par les éoliennes (un peu) et des centrales à gaz, charbon et fuel (beaucoup). Là est le vrai choix. Prenons garde aux mauvais arguments du lobby de l’éolien.


Projet éolien de Montmort : avis défavorable

Suite à l'enquête publique, le Commissaire Enquêteur a donné un avis défavorable au projet éolien de Montmort.

Cette étude indépendante, sérieuse, s'appuyant sur des faits et non sur des approximations, prenant en compte les avis de toutes les parties, démontre qu'un tel projet est nuisible à notre région et à ses habitants.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette enquête.

 

Hélas, le Préfet n'est pas tenu de suivre cet avis, nous devons donc rester vigilants et mobilisés.

 

Voici les conclusions du Commissaire Enquêteur :

 

Constatant que :

- le projet n’a pas fait l’objet d’une concertation préalable assurée par le pétitionnaire,

- sans mise en place d’un mât de mesure, le pétitionnaire n’a pas apporté la preuve des vitesses

de vent sur le site,

- le dossier n’a pas apporté la preuve de l’efficacité énergétique annoncée du projet, avec un

calcul détaillé du facteur de charge s’appuyant sur les courbes de puissance des éoliennes et

le détail des différents bridages envisagés pour satisfaire les exigences de la réglementation

et protéger les chiroptères et l’avifaune,

- le dossier comporte deux études de bruit sans préciser laquelle est à prendre en compte,

- les mesures de bruit in situ n’ont pas pris en compte le vent portant du sud, et les simulations

de bruit ambiant comme les optimisations par bridage, n’ont pas pu tenir compte de cette

éventualité

- le pétitionnaire n’a pas fait intervenir d’hydrogéologue agréé pour apprécier les impacts du

projet sur le réseau d’eaux souterraines alimentant la plupart des riverains du parc projeté

- le pétitionnaire n’a pas proposé de solutions pour éviter ou réduire les impacts du projet sur

le lieu-dit « aux Tailles Malades » où vit un enfant autiste

- les plans des accès et plateformes des éoliennes ne comportant pas les talus de déblai et

remblai générés par les terrassements nécessaires à leur réalisation, les emprises de ces

infrastructures ont été sous-estimées et l’impact paysager correspondant n’a pas été pris en

compte dans le dossier

- le classement du bocage du Charolais-Brionnais au Patrimoine de l’UNESCO, s’il intègre la

commune de Montmort, peut rendre le projet incompatible avec le Schéma Régional Eolien.

 

en l’état actuel du dossier, j’émets un avis défavorable au projet, présenté par Energie Eolienne de Montmort SARL, d’un parc éolien de 4 éoliennes sur la commune de Montmort

Mâcon, le 30 décembre 2016

Le commissaire enquêteur

 

Pour lire les conclusions du commissaire enquêteur, cliquez ici

 

Pour lire l'ensemble du dossier: http://www.saone-et-loire.gouv.fr/enquete-publique-pour-un-parc-de-4-eoliennes-et-d-a8806.html

 

 


La Faune est en danger, nous avons besoin de vous !

 

Comme vous le savez notre belle région est particulièrement riche en faune en raison de la diversité de ses milieux naturels et d’une agriculture tournée vers l’élevage, peu utilisatrice de pesticides. Les éoliennes sont particulièrement dangereuses pour certaines espèces de chauves-souris et d’oiseaux. C'est pourquoi les promoteurs ont tendance à cacher leur présence pour minimiser les inconvénients de leurs monstres d’acier de 180 m de haut.

Pour dénoncer le réel danger des éoliennes, nous avons besoin de vos observations; lisez attentivement les documents joints pour savoir comment procéder.

Au nom de la faune du Sud-Morvan, nous vous remercions !

 

Comment déclarer vos observations de chauves-souris : cliquez ici

Voir le tract de la Société d'Histoire Naturelle d'Autun sur les chauves-souris : cliquez ici

 

Comment déclarer vos observations d'oiseaux : cliquez ici

 

 


Bonne nouvelle pour ceux qui aiment le Sud-Morvan !

Après examen attentif par ses services le Préfet  de la Nièvre a envoyé une lettre le 5 octobre 2016, cosignée par le Préfet de Saône-et-Loire, à Global Wind Power France pour lui signifier que le dossier déposé le 29 juin 2016 pour les éoliennes était non-recevable.

 

Cette étape est positive pour le Sud Morvan, mais la lutte n’est pas terminée.

 

Il n'est pas rare que l'Administration demande des compléments d'enquête, mais dans ce cas, la sévérité de l'appréciation nous semble exceptionnelle. 

Voici quelques citations :

- L'étude d'impact présente de nombreuses lacunes, elle ne permet pas d'évaluer l'insertion du projet dans son environnement.

- Nombreuses incohérences entre les conclusions des expertises et leur transcription dans l'étude d'impact

- Les pièces fournies ne répondent pas aux exigences du code de l'urbanisme

- L'étude d'impact présente des conclusions contradictoires

- Analyse insuffisante de l'implantation des éoliennes

- Les mesures proposées sont très insuffisantes

- L'analyse des variantes doit être complètement reprise

- L'étude biodiversité est de qualité très médiocre

- Etc.

 

Le dossier devra aussi prendre en compte la sauvegarde des points de vue du Mont Beuvray et du Haut Folin, ainsi que la protection des vues depuis les habitations.

 

En conclusion : " Les compléments devront nous être transmis dans un délai de 9 mois, à l'exception des  demandes relatives à la biodiversité pour lesquelles le délai est porté à 18 mois afin de permettre la réalisation de l'intégralité des compléments d'inventaires demandés"

 

Ce dossier bâclé est à l'image de l'information fournie par GWP aux élus, aux propriétaires et aux habitants : erronée, contradictoire,  insuffisante, incohérente, médiocre etc.

 

Ce qui transparait est que élus, propriétaires et riverains ont fait l'objet d'une tentative de manipulation assortie de nombreux mensonges sur le projet, notamment sur le professionnalisme du promoteur, et que les services de la Préfecture ont travaillé de façon très sérieuse en tenant compte de tous les intérêts en présence.

 

Nous espérons que cette décision ouvrira les yeux de tous les interlocuteurs et permettra à nos communes de retrouver la sérénité et l'unité nécessaire pour élaborer des scénarios de développement adaptés à leur environnement naturel et humain.

                

La mobilisation pour le Sud Morvan doit continuer. GWP va déposer un autre dossier. Anémos prévoit de déposer le sien en mars. Nous aurons besoin de tout votre soutien et de votre participation.

 



1 2   Page suivante